Parc de loisirs, parc d’attractions, parc à thème … quelles différences ?


Parc d'attractions, parc à thème, parc d'attractions thématisé, parc culturel, parc de loisirs ... comment s'y retrouver dans tous ces termes ?

Certes, la réponse ne vous changera pas la vie, mais il est toujours intéressant d'apprendre quelque chose ! Je vous propose donc le résultat de mes recherches :

Comment définir un parc de loisirs ?

Le secteur des parcs de loisirs est un secteur qui reste flou, il existe une multitude de définitions, mais il n’en existe aucune d’officielle et reconnue d’ordre réglementaire, fiscal ou social.

Le terme parc de loisir est un terme générique englobant une variété de parcs de différentes tailles et natures. La caractéristique qui les regroupe est le fait que ce sont tous des espaces clos à vocation récréative et/ou éducative, aménagés et comportant des attractions de diverses natures(manèges secs et/ou aquatiques, spectacles culturels ou de divertissements) d’installations fixes ou permanentes, ouvertes au public avec un droit d'entrée aux attractions et ce, tout au long de l'année et/ou de manière saisonnière.

La définition du Ministère du Tourisme met l'accent sur la distinction entre le parc de loisir, le parc naturel et la base de loisir ainsi que sur sa nature financière. Il s'agit "d'un espace clos, consacré au jeu de distraction...moins orienté vers les loisirs de plein air et plus marqué par sa vocation commerciale...". En effet, tous ces parcs fonctionnent comme de véritables industries dans le sens où leur offre change constamment et que la politique de ces parcs évolue également en permanence. La nature commerciale est omniprésente dans ces lieux avec "le droit d'entrée", la restauration et les boutiques, et c'est grâce à ces deux derniers que les parcs dégagent des marges importantes de profit. Les parcs mettent donc tout en oeuvre pour les rendre attractifs.

Il existe une multitude de parcs répondant à ces caractéristiques communes, et également une multitude de catégorisations établies par diverses structures tels que le Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels (SNELAC), l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economique (INSEE), le Sénat…qui s'entendent ou se contredisent sur certains points.

Comment catégoriser les différents parcs ?

Les parcs de loisirs sont intégrés à l'industrie du loisir au sens large. Cette industrie regroupe une vingtaine de produits touristiques (piscines, musées, discothèques...).Pour distinguer les parcs de loisirs de cette marée de produits touristiques, voici un schéma que l'Agence Française de l’Ingénierie Touristique a établi :

© AFIT - Parcs de loisirs : état du marché et facteurs d'évolution

Chaque activité est positionnée en fonction de sa dimension de divertissement et de sa pédagogie ; ainsi que par référence à l’univers du loisir auquel il se rapproche sur la matrice nature/culture/sport/fête. Toutes les activités entrant dans le cercle "divertissement" font partie du secteur des parcs de loisirs. En effet, le terme "parc de loisirs" est un terme générique. Les activités disposées à l’extérieur du cercle sont des activités concurrentes.

Dans ma réflexion, je regroupe les éléments "aquarium" et "zoos" sous l'intitulé "parcs animaliers". Cet élément "parcs animaliers" est un élément intégrant du secteur des parcs de loisirs car selon l'étude Contours sur les parcs de loisirs, 75% des personnes interrogées sur leur motif de visite d'un parc zoologique placent le divertissement au premier rang de leurs attentes.

Au total ce sont donc quatre éléments qui sont intégrés au secteur des parcs de loisirs :

Parcs animaliers

Un parc animalier est un établissement (ou espace) zoologique ouvert au public, présentant et élevant des animaux sauvages et/ou domestiques. Ce terme générique englobe les parcs zoologiques, les parcs semi-naturels ou safaris-parcs et des parcs d’élevage à vocation commerciale ou écologique.

  • Parcs zoologiques : ZooParc de Beauvalparcs
  • Semi-naturels ou safaris-parcs : Planète Sauvage (Loire-Atlantique)
  • Parcs délavage à vocation commerciale ou écologique : La réserve des bisons d'Europe (Lozère)

Parcs à thème

Deux définitions s'opposent. La définition "américaine" est la plus souvent utilisée qui regroupe sous ce vocable les parcs d'attraction thématisés comme Disneyland Park ou le Parc Astérix et la définition française, que j'ai retenu pour cet article, qui regroupe "des équipements de vulgarisation culturelle ou scientifique qui traitent d'un thème donné"

Vulcania (Clermont-Ferrand), La Cité de la Mer (Cherbourg), La Cité de l'espace (Toulouse), Le Futuroscope (Poitier), Le Parc du Végétal (Angers)

Parcs aquatiques

Espaces de loisirs payant dont les attractions sont essentiellement ou exclusivement aquatiques.

Aqualand (chaine européenne), Wet'n Wild Orlando (Floride)

Parcs d'attraction

Espaces clos, consacrés au jeu et à la distraction, marqués par leur vocation commerciale et moins orientés vers les loisirs de plein air qu'une base de loisirs.Une distinction est à faire entre les parcs d'attraction sans thème fédérateur qui rassemblent plusieurs attractions de type forain, d'autres plus spécifiques, et parfois des spectacles et les parcs d'attractions thématisés où l’enjeu principal est l'immersion du visiteur dans un thème (pirate, western...).

  • Parcs d'attraction sans thème fédérateur : Parc Saint-Paul (Oise)
  • Parcs d'attractions thématisés : Disneyland Park, Parc Astérix,  Island Of Adventure (Floride)

Tiré du ebook : Le marché des parcs de loisirs en France: Caractéristiques et répercussions économiques, sociales et politiques

Bibliographie :
BOSC, G (2011). Comment segmenter la clientèle des restaurants de parc de loisirs ?, Mémoire de maitrise, Université de Toulouse Le Mirail.
Convention collective nationale des espace de loisirs, d'attractions et culturels du 5 janvier 1994.
AFIT (2004). Parcs de loisirs : état du marché et facteurs d’évolution
  • Philippe R

    La plupart des parcs de loisirs incluent désormais… un ou plusieurs parcours accrobranches, soit en forêt, soit sur agrès !! Voir même via-ferratas…

    Avec différents niveaux de ponts de singe, parcours funambules, escalade, tyroliennes, sauts de Tarzan, etc….

    Ils incluent souvent des blob-jumps, téléski nautique sur câble, marches sur filets élastiques ou sur matelas gonflables, trampolines, etc…